06 juillet 2008

Pschitt Comique.com

PCC, point le parti communiste chinois, mais le site de « rencontres par affinités culturelles » Pointscommuns.com dont les méthodes pourraient, si ses dirigeants possédaient un quelconque pouvoir, présenter quelque filiation avec l’arbitraire groupement rouge.


Je découvre hier un courriel ahurissant de leur part me sommant de « retirer » un commentaire jugé désobligeant qui aurait eu pour fâcheuse conséquence de les « faire apparaître dans Google sous le texte arnaques et animation sur les sites de rencontres ». Quel pouvoir de nuisance j’aurais !


« L’équipe de pointscommuns », qui signe le diktat, soit dispose de délateurs disséminés sur la toile, soit furète, conduite par une inextinguible paranoïa, en quête des quelques lignes critiques à leur encontre qui subsisteraient. Quelle que soit l’hypothèse retenue, l’action menée s’avère loin de la réactivité nécessaire à une efficace purge tout en s’affichant ridiculement disproportionné dans le contenu de la réaction.


L’objet de leur ire ? Quatre lignes parues le 3 décembre 2007 sous un article publié sur le site AgoraVox. Leur si diffamant contenu ? Des faits : « j’ai participé un chouïa à l’aventure Pointscommuns.com ». Je reste bien sûr modeste dans ma contribution à ce site, n’ayant fait qu’un apport gracieux d’une petite centaine de textes ayant généré quelques centaines de commentaires et ayant été lus par quelques milliers de personnes. Cela reste, j’en conviens aisément, une goutte d’eau à l’échelle du site, voilà qui justifiait la précision familière du « chouïa » pour cette implication.


Cela, visiblement, ne leur suffit pas. A leurs yeux, je ne suis qu’un indigne profiteur qui a « utilisé » leurs services sans payer et dans la seule perspective de me « mettre en valeur ». Les PCCistes apprécieront la condescendance de la fine équipe.


Ce qui constituait l’objet même du site et qui en faisait « un concept intéressant et gratuit » comme je le saluais dans le commentaire incriminé, cachait donc un véritable mépris envers ceux qui décidaient de ne pas faire qu’utiliser leurs services mais, en contrepartie, de nourrir le site de textes. Mon obsession, comme celle, sans doute, des autres PCCistes qui se risqueraient à une toute petite égratignure de la sainte équipe, tiendrait dans l’unique satisfaction d’abuser de PCC pour servir un illégitime désir de gloriole. Voilà ce que le filigrane de ce grotesque rappel à l’ordre révèle.


Ce crime de lèse-PCC, c’est quoi ? Le constat que le succès du site a amené ses concepteurs à faire payer non seulement les simples visiteurs en quête de rencontres, mais aussi les auteurs qui, quoi qu’en pense l’anonyme équipe, ont contribué à la vie de Pointscommuns.com. Imaginez la tronche du site sans aucun texte : elle serait belle la coquille laissant divaguer les visiteurs au gré du vide sidéral d’un site formidablement géré !


Mon constat se poursuit : les auteurs peuvent continuer à pondre pour faire grossir l’avide PCC, mais ne peuvent plus répondre aux courriels reçus (sauf pour les expéditeurs disposant de l’abonnement Premium !) ni entrer en contact privé avec qui que ce soit. Là je développe, en rajoute quelques couches pour bien signifier mon indignation face à l’ultimatum de l’aventureuse équipe : dans mon commentaire initial cela tenait en une inoffensive phrase.


Ce n’est pas, bien sûr, mes lignes qui ont déclenché le courroux des censeurs, mais l’effet googlien produit et ça, je n’en suis pas responsable. La facilité est de s’en prendre à l’obscur rédacteur qu’on va sèchement moucher par une petite leçon bien sentie avec sanction à la clef : la censure d’un texte d’hommage à Ingrid Betancourt (vous me direz, les dizaines de milliers d’autres compenseront !) qui m’aurait permis une fois de plus, l’infâme, de bénéficier du fantastique piédestal de PschittComique.com.


Que l’équipe PCC se rassure : je ne les encombrerai plus de ma vilaine prose…


Dernière minute (13h46) : tentant d'informer les PCCistes-auteurs des pratiques de Pointscommuns.com, les administrateurs ont tout simplement interdit l'entrée de ce site à mon pseudo (Artemus-West). Pitoyable !
21h25 : cet article est paru sur les sites Esprits libres et Come4News. Par ailleurs plusieurs personnes ont laissé des commentaires ici que vous pouvez compléter. Si vous parvenez à contacter des auteurs de PCC, essayez de les prévenir de ces pratiques indignes.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous avez bien fait de publier ce texte ici aussi : il a été éliminé de PCC

Decrauze a dit…

Oui, je le signale d'ailleurs ici. J'avais tenté d'informer les auteurs qui publient sur ce site en laissant mon texte sous une dizaine des articles parus les plus récemment. Tout a été viré. Belle conception de la liberté d'expression. Et dorénavant l'adresse IP de mon ordinateur est interdit d'entrée...

Anonyme a dit…

Cela n'apaisera sans doute pas votre indignation (justifiée), mais vous n'êtes pas le seul à être victime de censure sur PCC.

Comme vous le savez certainement, les informations persos des membres (photos, textes,...) se retrouvent publiées sur un autre site (mageneration.com), à leur insu ou contre leur volonté.

Les discussions qui évoquaient ce problème, sur le forum PCC, viennent toutes d'êtres censurées...

Decrauze a dit…

Je ne le savais pas, et cela vient conforter ma colère contre ces purs faiseurs de fric qui n'ont que foutre de ceux qui s'expriment sur leurs pages.

Anonyme a dit…

Je savais qu'il y avait une "politique éditoriale" de ce site, non officielle, mais réelle. Mais je n'imaginais pas possible que la censure déborde du cadre des textes écrits à l'extérieur du site !
Quant à la censure interne sur le problème de l'utilisation des profils des membres sur le site mageneration, sans accord et sans information, elle ne fait que confirmer une dérive inquiétante.

Anonyme a dit…

Je sui bien triste que votre tentative d'informations sur les textes publiés sur pointscommuns.com ait été censuré encore une fois tout comme votre deuxième faux pseudo.
En même temps, il y a une vraie politique de "tu l'aimes ou tu la quittes" et ça c'est flippant, entre autres...

norz a dit…

Pourriez-vous publier la réponse faite par pointscommuns.com, svp?

NB: j'ai retrouvé votre commentaire (3/12/2007 23h10) sur agoravox.fr qui n'est effectivement pas très critique.
Par contre, le commentaire n'apparaît que dans la copie faite par google le 02/07/08, pas sur le site agoravox.fr, étrange...

Liens:
agoravox
cache google

Mylène-Dardarnelle a dit…

Le site souhaite se débarasser maintenant de tous ses intrus. Je ne crois pas me tromper en disant cela.
Je suis extrêmement déçue par leur comportement.

Decrauze a dit…

---) Norz : La réponse de PCC à mon commentaire peu critique est mise en première photo, au-dessus de l'article. Si vous cliquez dessus vous l'aurez en plus grand et ça devrait être visible. Je ne peux pas faire plus puisque je n'ai plus accès aux archives de mon pseudo Artemus-West.

---) Mylène-Dardanelle : je suis moi aussi assez stupéfait d'une telle politique éditoriale et d'un tel mépris.

J'espère que chacun pourra tenter de prévenir ses contacts PCC pour que cela puisse faire un peu tache d'huile et que cela porte un "petit" coup à leurs certitudes de faire du fric à tout prix.

Je ne serai pas connecté à internet pendant quelques jours, j'espère vous retrouver à mon retour.

Seb B a dit…

Et les commentaires disparaissent les uns après les autres, les topics du forum s'évaporent : ça fait peur ...

http://diasporablogj.blogspot.com/2008/06/arthur-tous-azimuth-source-la.html

Sinon, il reste la CNIL

Anonyme a dit…

Q: [...] leurs certitudes de faire du fric à tout prix [...]

R: Ci-dessous, un petit quiz (avec un seul z) relatif à certains sites de rencontres.

1. Lequel de ces sites de rencontres facture l'abonnement le plus onéreux aux hommes qui souhaitent dialoguer avec la princesse de leurs rêves ?
1a. Meetic.fr
1b. Match.com
1c. Pointscommns.com

2. Lequel de ces sites de rencontres dispose du plus grand nombre de moyens d'expression entre les personnes inscrites ?
2a. Meetic
2b. Match
2c. PCC

3. Lequel de ces sites de rencontres propose à tous les internautes, quel que soit leur sexe, de s'inscrire et de s'exprimer sans rien payer ?
3a. Meetic
3b. Match
3c. PCC

N'importe quel blaireau a compris que sur PCC, la partie communautaire (forum, agenda, commentaires, réactions) est gratuite et la partie rencontres est payante. Mais tu ne l'as pas compris, car tu n'es pas un blaireau. :-D

Une dernière chose, au sujet de tes commentaires. Tu prétends avoir « participé un chouïa à l’aventure Pointscommuns.com ». Tu n'y pas plus « participé » que tu n'as participé à l'aventure Agoravox. Et pourquoi serais-tu plus « rémunéré » sur PCC que sur Agoravox ? Ta manière de présenter les choses en tirant la couverture à toi est au mieux frelatée, au pire malhonnête.

Quant à la qualité des textes que tu a publiés sur ton blog ou sur PCC, hum, je n'ai pas une expertise psychologique suffisante pour analyser l'invraisemblable bouffissure de ton ego que ta prose laisser suinter à chaque phrase. J'ai toutefois eu l'occasion de remarquer, en lisant quelques-uns de tes commentaires sur PCC, l'étendue de tes carences rédactionnelles. :-P

Voyons voir, maintenant, quel sort tu réserveras au message ci-dessus. ;-)

Philippe

Decrauze a dit…

Mais bien sûr que je vais le laisser votre commentaire, je ne censure pas, moi, même lorsque l'intervention est le fait d'un crétin doublé d'un lâche.

D'abord évitez de me tutoyer, ça me fait monter la gerbe, et présentez-vous avant d'aboyer !

Ensuite, vous n'avez rien compris à l'objet de mon article, ce que prouve amplement votre navrant quiz qui encombre.

Enfin, je n'ai jamais demandé à être rémunéré pour les textes fournis.

Pour conclure : je me contrefous de vos appréciations littéraires, stylistiques et psychologiques.

P.S. : Relisez-vous encore plus attentivement lorsque vous vous risquez à la critique de l'autre.

Decrauze a dit…

Je reçois cette info du courriel envoyé par l'administration à ceux qui ont pu rester dans PCC :

"appel à la responsabilité.
Bonjour
Un message rapide pour vous informer sur les pb actuels de l?espace public de pointscommuns, mettre chacun devant ses responsabilités et inviter ceux qui le souhaitent à un minimum de dialogue.

1°) Artemus West a publié sur son blog un texte en décembre.
Ce texte repris par Agora Vox et très visible par Google dit en substance
- qu?il a participé à l?aventure de pointscommuns (ce qui laisse entendre dans une certaine mesure qu?il a fait parti de l?équipe ? nous on ne le connaît pas)
- qu?à présent (nous sommes en décembre 2007) cela n?a plus aucun intérêt car les dirigeants de PCC ne pensent qu?au fric (sic?.)
un peu étonné, on lui écrit ce week-end pour lui demander un minimum d?explication.
Il réagit en nous insultant en public et en balançant l?URL de son blog partout.
URL que relaye un certains nombres de membres en argumentant de la liberté d?expression et de notre odieuse censure.
Qu?est-ce qu?on doit faire d?après vous ?

2°) mageneration
Dans le cadre de l?affaire mageneration (qui à notre avis ne justifie en rien les attaques portées contre nous)
Milonga nous traite de « maquereau »
Verodeparis et etr_ange_en_toi écrivent : « ça fait longtemps que nous savons que ce sont des pourris. Ils nous le montrent enfin »
Mikaven : voici le lien pour que vous portiez plainte à la CNIL
Il y a un désaccord fondamental entre certains membres et nous sur ce qu?est pointscommuns.
Nous avons discuté avec un certain nombre d?entre vous (avec ceux en tous cas qui étaient d'accord pour cela) : nous n'avons aucun doute sur le fondement juridiquement de notre partenariat, ceci s'appuie sur 15 ans d'expérience d'éditions numériques et sur une très bonne connaissance de la jurisprudence du web - mais sommes d'accord pour discuter de fonctions qui préservent les membres (cf fonction de confidentialité).
Nous sommes ouverts aux questions et prêts à y répondre, à la condition que ceux qui nous interrogent nous prêtent un minimum de bonne foi (autrement c?est du temps de perdu pour tout le monde).

3°) la nature du forum
Fondamentalement, un espace de liberté demande à ce que ses membres soient RESPONSABLES de ce qu'ils écrivent :
quand Milonga nous traite de maquereau - Brechtienne dit "ils ont la Colombie, ils ne nous auront pas" Broken Flowers appelle à la lutte contre les infâmes et pour la liberté d'express d'Artemus (sic....), sans parler d'ESCAL, verodeparis, etc...
nous nous disons : ça va bien .... pourquoi nous nous cassons le cul depuis 4 ans ? Qu'est ce que cela peut bien nous apporter humainement de discuter avec des gens qui ont aussi peu réfléchis à ce qu'est la relation ? à ce qu'est une expression libre ?
Conclusion : l'espace communautaire est une gouffre financier pour nous - un espace humainement vraiment merdique ...
Deux solutions :
- ou on le ferme
- ou on essaye de préserver l'essentiel en virant ceux qui sont là pour le casser et en voyant s'il reste assez de gens qui ont envie qu'il vive.

Ceci est donc un appel à la responsabilité de chacun.
Nous sommes tout à fait ouverts à répondre à vos éventuelles questions?

L'équipe de pointscommuns"

Pour répondre rapidement à ce qui me concerne :

Concernant ma participation ("un chouïa", je le rappelle !) à l'aventure : je considère que donner une centaine de textes et nourrir de nombreux débats, c'est s'associer à une aventure sans forcément faire partie de l'équipe dirigeante. Mon interprétation vaut bien la leur.

Ils ne se sont pas contentés de me demander des explications, comme le montre le mail que j'ai reçu : mépris et demande de me censurer ont complété leur démarche.

Pour le reste, oui, j'ai réagi en public dans un article pamphlétaire d'indignation, et alors ? S'ils s'estiment diffamés qu'ils portent plainte ! Je me ferai un plaisir d'aller plaider devant la juridiction compétente.