06 décembre 2010

De WikiLeaks à WikiShit

L’incontinence informative obéissant aux vagues délatrices d’anonymes vengeurs ou revanchards : voilà la charte effective de WikiLeaks. La finalité du Robin des Troie Julian Assange ne s’encombre pas de demi-mesure : devenir « l’organe de renseignements le plus puissant du monde » nourri par la trahison professionnelle portée au pinacle. Tout savoir sur tout, la transparence comme vertu première quitte à mettre en danger ceux dont les noms figurent sur des documents épars, récoltés au hasard des fuiteurs, est-ce la nouvelle étape de la mondialisation ?

Lorsqu’un Etat appelle à la dénonciation on ressent cela comme une facette à vomir du pouvoir ; lorsque cela émane d’une association privée certains se pâment devant l’initiative.

Absence salutaire dans ce bazar mis en ligne : aucun document ne venant conforter les dérives conspirationnistes comme celle des Faurisson du Onze Septembre, tout simplement parce que ces thèses ne reposent sur rien. Les coulisses diplomatiques américaines ne révèlent rien de fracassant et viennent plutôt au crédit de cette démocratie tant décriée. Allons maintenant fouiller les correspondances privées et les parcours des actants de WikiLeaks : on trouvera sans peine dans cette foule de la saloperie minable, de l’opportunisme cynique voire du criminel…

Ce site se focalise principalement sur les Etats-Unis, mais sa crédibilité ne vaut pas tripette s’il n’obtient rien sur les réseaux terroristes, sur les intégrismes divers et sur les mafias disséminées : où est l’éthique du renseignement si l’on se limite aux cibles démocratiques où les informateurs ne risquent pas réellement leur peau ?

Projetons-nous dans un siècle ou deux : un lointain descendant de WikiLeaks, que les détracteurs de la dérive pourraient baptiser WikiShit. Un peu à l’image des progrès fulgurants pour scruter l’univers, se profilera une génération de satellites observateurs associés aux innombrables données qui se cumuleront pour chaque individu. Imaginons qu’une organisation publique ou privée décide de traquer tel ou tel. Entre l’observation directe et la captation de ses traces thermiques, voire génétiques, l’IP d’un individu-cible ne le laissera pas en paix une seule seconde. Sans intérêt à l’égard de la majorité de la population, cet outil se concentrerait sur les délinquants (présumés ou réels), sur les personnalités perçues comme subversives et sur ceux occupant des postes stratégiques. Même goût pour la transparence et des moyens technologiques permettant la traçabilité totale de la cible. A qui, pour quelle finalité, cette arme sociale ? Un Big Father autrement plus puissant que le grassouillet frère d’Orwell.

Restera l’angle mort d’une vie : celui du renoncement à sortir du lot pour ne pas se retrouver avec une surveillance satellitaire imparable et violatrice de tout ce qui forme la part secrète nécessaire d’une existence équilibrée. Ainsi, la mondialisation de l’information aura non seulement rétréci l’espace-temps, mais sera aussi parvenue à amputer l’humanité de sa part vitale : la confidentialité choisie et la discrétion maîtrisée.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est vrai dommage de s'emporter comme cela sans savoir de quoi l'on parle !
Wikileaks ne vosu a rien apporté ? Ben, lisez-les et lisez la presse étrangère, vous risqueriez d'apprendre des choses...
Ce n'est parce que Le Monde n'a pas u les exploiter que c'est le cas de tout le monde...

Decrauze a dit…

L'indignation pamphlétaire m'est une seconde nature, comme l'indique l'intitulé de ce blog, et elle ne portait pas seulement sur ce petit aspect du sujet : relisez mieux ce texte.
Puisque vous semblez si aiguisé sur le sujet, faites-moi profiter des fabuleuses informations délivrées par Wikileaks, j'ai le défaut de ne pratiquer que le français et donc de ne pas lire la presse étrangère.

Anonyme a dit…

Faurisson du 11 septembre ? Waouh ! comme vous y allez ! Est-ce la croyance qui vous porte à haïr ou la haine qui vous porte à croire ?
Pourquoi accoler ces deux termes sans rapport l'un avec l'autre ? Utiliser le nom d'un salaud pour discréditer les disciples de Monstesquieu qui se méfient encore aujourd'hui de la confusion des pouvoirs et des dérives impériales ? Personne ne nient les attentats. Par contre l'esprit critique commande de rester en éveil et d'aller plus loin qu'une enquête officielle bâclée et commandée par le gouvernement de l'époque, à savoir celui de M.G.BUSH. Les attentats sont en aucune façon niés, comment pourraient-ils l'être? Par contre l'enquête officielle qui rompt avec les lois de la physique, oui, celle-ci prête à caution et doit être légitimement interrogée.
L'esprit critique ne nous habiterait plus dés lors que l'administration américaine nous commanderait de l'abdiquer ?Savez-vous que beaucoup de familles de disparus du 11 septembre 2001 remettent en cause la version du gouvernement et s'associent avec les millions de personnes de part le monde qui demandent une nouvelle enquête impartiale et internationale ?
Vous croyez donc à la version des "Néocons" américains ? Vous croyez à la version officielle de M.G.W Bush ? Mais comment faite -vous donc pour ne pas faire le rapprochement plutôt entre M.Bush et M.Faurisson, ne sont-ils pas tout deux d'extrême - droite ? Vous m'étonnez à répéter une doxa tant entendue qui fait s'éloigner définitivement dans les sables de la mémoire 1 Millions 500 000 civils Irakiens assassinés par les troupes bottées et casquées de M.G.W. Bush. Par quel miracle croyez-vous à la petite fiole d'Anthrax et à la parole faussaire de M. Powell qui mentait comme un arracheur de dent à l' ONU ? Est-ce ces personnes que vous cautionnez en mettant Faurisson dans le camp d'en face tandis que le dit camp d'en face vomit de toute son âme, un type comme M.Faurisson. Une belle ordure !
Je vous avoue que pour moi, M.Powel & M.faurisson = même combat d'asservissement et de crimes sans nom. Souvenez-vous :
" LE SECRETAIRE D’ETAT AMERICAIN, COLIN POWELL, PRESENTE DES INFORMATIONS «SÛRES ET FIABLES» SUR LES TENTATIVES DE L’IRAQ DE DISSIMULER LES ARMES ET ACTIVITES INTERDITES PAR LA RESOLUTION 1441 " C'est tristement et amèrement que l'on en rit maintenant n'est-ce pas ?Ne pensez-vous pas que M.Faurisson a plus à voir avec cela ? -http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/5688_jpg.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/Fallujah_today_jpg.jpg
/IMG/jpg/34_jpg.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/16_jpg.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/05_jpg.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/torta.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/new-toture4.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/karpinski-rummy.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/gif/iraqiprisonerdead-thumb.gif
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/abuse5.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/3.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/7.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/1.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/torture10.jpg
http://agircontrelaguerre.free.fr/IMG/jpg/2.jpg

Sinon, si la conversation civilisée vous interroge un peu plus, il existe un livre qui parait en ce moment aux éditions "demi-lunes". Il serait bon que vous le lisiez pour réfléchir à propos de vos paroles bétonnées mais bien hâtives. Nous avons bien connu cela dans le passé. La doxa bétonnée de l'intérieur. Pourquoi le présent lui ressemblerait-il comme un frère ?

http://www.editionsdemilune.com/un-autre-regard-sur-le-11-septembre-p-40.html

Decrauze a dit…

L'expression "Les Faurisson du Onze Septembre" renvoie à un article rédigé le 11 Septembre 2008 (http://pamphletaire.blogspot.com/2008/09/les-faurisson-du-onze-septembre.html) qui visait ceux qui nient la réalité même des attentats commis par Al Qaïda et qui pullulent sur la toile contrairement à ce que vous feignez de croire. J'ai au contraire, au moins autant que vous, une approche critique des tenants et des aboutissants de ces attaques avérées. voilà ce que j'écrivais dans un autre texte : "S’interroger sur les coupables négligences et salauderies d’une administration Bush, quoi de plus légitime (citons le documentaire de V. Kanban, "11 septembre 2001 : le dossier d’accusation", 2006)." (http://pamphletaire.blogspot.com/2009/10/un-net-de-travers.html).
Enfin, je n'ai aucune leçon à recevoir sur mon approche critique du bushisme. Dès 1990, alors que Mitterrand suivait la position de Bush père, je dénonçais les raisons avancées pour cet engagement et les conséquences terribles pour les populations locales (massacre des chiites qui suivra, notamment, suite au non respect de leurs engagements par les Américains et leurs alliés). Cf. "La Solution vénale", "Les Étrennes de Fanfan", "La Loi de la Guerre" et "Dresde in the Gulf" sur http://journal-pamphletaire1994.blogspot.com/1994/01/fvrier.html

Anonyme a dit…

Pardonnez-moi, je vous aurais dès lors mal compris. Toutes mes excuses. Bien à vous.

C. a dit…

Assanshit va terminer dans un cul de basse-fosse pour une banale histoire de capote perdue ! Misère de l'espèce humaine.

Jeande a dit…

C'est quand même assez stupéfiant comme beaucoup d'hommes à la recherche ou détenant du pouvoir ont un problème avec leur organe sexuel... Et ce qui est surprenant, c'est qu'il y a un pourcentage élevé de la population, classe politique ou du spectacle qui souhaite les soutenir à ne pas faire face à leurs accusations.
Evidemment, tous les hommes de pouvoirs ne sont pas des violeurs, et tous les violeurs ne sont pas des hommes de poubvoirs. Mais ce lien existe pourtant.
Peut-être qu'Assange, DSK, Polansky (pour les cas les plus médiatisés), n'ont rien à se reprocher. Mais pourquoi aucun n'a le courage de faire face à leurs accusateurs?
Je rappellerais également que même si le système judiciaire américain n'est pas parfait, il est tout de même un des ^plus performants au monde. Et contient une multitude de contrepouvoirs et moyens de faire appel.
Concernant les interventions en Irak, ne pas oublié le contexte:
- Hussein avait des dizaines de milliers de morts sur les mains.
- Les groupes chimiques allemand avaient vendu de quoi faire des armes chimiques qu'on n'a pas retrouvé certes, mais qui ont existées
- J. Chirac était un de ces proches, et les intérêts financiers qui liaient la France à l'Irak sont les raisons de la menace de Veto de la France (Comme l'attitude de la Chine et de la Russie face à la Syrie aujourd'hui).
Vive la démocratie. Tout peuple peut prendre son destin entre ces mains. Et le fait de montrer du doigt le fait que certains peuples ne sont pas faits pour la démocratie, et qu'il leur faut un dictateur sous peine de radicalisation, extrémisme religieux, etc est pour moi le pire des racismes. Faisons confiance à l'homme...

Anonyme a dit…

parce que vous croyez réellement à cette histoire farfelue de viol? la femme qui l'accusait a admis ensuite avoir été consentante jusqu'au moment ou il aurait refusé de mettre une capote. et comme par hasard, la plainte tombe quelques jours après qu'il ait dévoilé des documents très embarrassants pour le gouvernement américain. faut vraiment être un gros neuneu pour croire à une coïncidence! le mec dérange, on l'accuse de tout et n'importe quoi pour le faire taire. je dis un grand bravo et un grand merci à assange pour dévoiler au grand jour les coups tordus de l'oligarchie américaine pourrie et corrompue jusqu'à la moelle qui fout la merde dans le monde entier depuis 50 ans (vietnam, chili, cuba, afghanistan, irak, etc.).

Loïc Decrauze a dit…

Comme par hasard, comme c'est bizarre ! Vous cultivez sans peine le complotisme même le plus farfelu : la justice suédoise serait donc à la solde des USA, tout comme Al Qaida je suppose (cf. la théorie du complot sur le Onze Septembre que vous défendez certainement). Si par malheur, ce que je ne vous souhaite pas, vous étiez un jour atteint d'un mal incurable ou d'une crise hémorroïdaire, demandez-vous s'il n'y a pas une manipulation des services secrets américains qui vous ont déjà à l'oeil malgré votre courageux anonymat !

Plus sérieusement, pour jauger de la solidité de vos arguments, je vous invite à lire un essai sorti il y a dix ans et qui reste ô combien d'actualité : "L'obsession anti-américaine" du regretté et lumineux Jean-François Revel.

Anonyme a dit…

non, je ne suis ni adepte de théories du complots, ni anti-américain, et je pense que la justice suédoise fait son boulot. une plainte est déposée contre un individu, donc forcément, la justice suédoise le convoque pour entendre sa version des faits. la question est de savoir qui est derrière tout ça... donner un peu de fric à une femme pour qu'elle porte plainte contre n'importe qui, c'est possible aussi (rappelez vous le nombre de gens qui ont crié à la manipulation dans le cas de DSK!), et ça ne serait pas la pire crasse que la CIA ait fait durant ces 50 dernières années (elle a entre autre renversé Allende pour mettre Pinochet au pouvoir, et ça c'est pas une théorie complotiste fumeuse, c'est des faits malheureusement avérés...)
PS: pas d'hémorroïdes pour l'instant, la CIA me laisse tranquille ;-)
Kevin.

Loïc Decrauze a dit…

C'est le principe même des services secrets ce que vous décrivez, ce n'est pas l'exclusivité de la CIA. Les USA étant depuis des lustres la première puissance, l'action de leurs services est évidemment plus étendue et leurs crasses plus monumentales. Mais croyez-vous que ce que font les services secrets chinois, saoudiens ou russes soient plus reluisants, franchement ?
Je reconnais que WikiLeaks a eu une vertu : montrer au monde que sur les dizaines de milliers de documents révélés PAS UN SEUL n'est venu prouver l'ombre du début de véracité de la théorie complotiste sur le Onze Septembre. Ca n'empêche pas une majorité d'individus d'y croire encore aujourd'hui, comme tous ces débiles qui pensent que Neil Arsmtrong qui vient de s'éteindre n'est jamais allé sur la Lune.

Anonyme a dit…

Haha, je pense que les gens adorent croire aux complots. c'est un vieux fantasme, au même titre que l'astrologie, les phénomènes para-normaux ou les religions, mais ça c'est un autre débat ;-)
PS: c'est vrai que niveau crasse, le KGB et ses successeurs n'ont rien à envier aux ricains! les services secrets français ne sont pas en reste avec le dynamitage du rainbow warrior... (cocorico!) Kevin.

Loïc Decrauze a dit…

Nous voilà finalement d'accord. J'en suis ravi.

A notre prochain débat.